Diffuser ses huiles essentielles : mode d’emploi

Dans cet article, nous allons nous pencher sur le cas de la diffusion des huiles essentielles qui se révèle être particulièrement adaptée en cette période hivernale, plus propice aux infections ORL. La crise sanitaire actuelle liée à la COVID-19 peut également être à l’origine d’un état psychologique agité.

Comment profiter des bienfaits des huiles essentielles ?

Il existe de nombreuses façons de bénéficier des propriétés des huiles essentielles. Le type d’administration dépendra de nos besoins mais également de notre âge, état de santé, etc.

  • Par la voie cutanée, en application sur la peau (pure ou diluée). Il s’agit de la « voie royale » car les huiles essentielles pénètrent rapidement l’épiderme et soulagent efficacement. Elles peuvent être diluées dans une huile végétale pour masser la zone inconfortable (courbatures, arthrose, mal de tête, etc.) ou intégrées dans un cosmétique fait maison pour traiter des problèmes dermatologiques type acné, cicatrices ou psoriasis.

  • Par la voie orale, pour traiter des infections internes (troubles digestifs, urinaires, gynécologiques ou respiratoires). Les huiles essentielles doivent généralement être ingérées à l’aide d’un support comme une cuillérée de miel ou un comprimé neutre. Il est important de prendre toutes les précautions nécessaires avant d’envisager cette utilisation car certaines huiles essentielles pourraient irriter le système digestif. Demandez conseil à votre médecin.

  • Par la voie olfactive, pour des effets physiques et psychologiques car nos muqueuses respiratoires sont directement reliées au système limbique de notre cerveau (gestion des émotions). La diffusion d’huiles essentielles est idéale pour traiter les troubles ORL et nerveux mais également pour assainir une pièce tout en apportant un parfum agréable.

Comment diffuser les huiles essentielles dans la maison ?

Une règle d’or s’applique pour la diffusion : il ne faut surtout pas faire chauffer les huiles essentielles car leurs propriétés s’en verraient altérées. Laissons donc aux oubliettes brûle-parfums ou autres sources de chaleur inappropriées et privilégions les diffusions plus douces. La diffusion peut se faire de 4 manières possibles :

  • À l’aide d’un diffuseur électrique :
    • Appareil le plus adapté pour diffuser des huiles essentielles
    • Diffusion à froid pour une conservation optimale des propriétés
    • Puissant et silencieux
  • À l’aide d’un brumisateur :
    • Disperse, à froid, une brume d’eau chargée en huiles essentielles
    • Humidifie l’air (aide à mieux respirer)
    • Diffusion plus douce qu’avec le diffuseur (idéal pour les personnes sensibles)
  • À l’aide d’un diffuseur par capillarité
    • Dispersion à froid et douce – conserve les bienfaits des huiles essentielles
    • Mobile, se place et se déplace dans n’importe quelle pièce de la maison (ne nécessite pas d’être chargée, d’être branchée ou équipée de piles)
    • Diffusion permanente
  • À l’aide d’un galet de diffusion aromatique
    • Pour de petits espaces (tiroirs, toilettes, etc)
    • Mobile, se place et se déplace, n’importe où (pas de source d’énergie nécessaire)
  • À l’aide de votre radiateur (chaleur modérée impérative)
    • En plaçant une soucoupe avec 4 à 5 gouttes d’huiles essentielles à l’intérieur
  • À l’aide d’un spray vaporisateur (sans gaz propulseur) comprenant de l’alcool et des huiles essentielles

En cette période de soldes, vous pouvez profiter de prix intéressants sur les diffuseurs électriques sur le site de Nature & Découvertes.

Choisir une huile essentielle en fonction de ses besoins et envies

Pour favoriser un sommeil réparateur et se relaxer : marjolaine à coquilles, lavande vraie, orange douce, ravintsara. Pour prévenir et traiter les affections ORL (rhume, angine, etc.) : eucalyptus radié, tea tree, ravintsara, saro. Ces mêmes huiles essentielles auront pour effet d’assainir la maison. Pour se concentrer au travail ou pendant une période d’examen : laurier noble, eucalyptus radié, citron. Pour lutter contre la fatigue, l’anxiété, et la baisse de moral : palmarosa, petitgrain bigarade, pin sylvestre. Pour éloigner les moustiques : géranium rosat, citronnelle.

Les huiles essentielles à ne jamais diffuser dans sa maison

Qui dit naturelle ne veut pas dire inoffensive. En effet, certaines huiles essentielles sont interdites en diffusion : risques neurotoxiques, abortifs, d’irritations (graves) des muqueuses, etc. Voici la liste (non exhaustive) des huiles essentielles à ne jamais diffuser (source Aroma-Zone) :

Contre-indications : avant la diffusion d’une huile essentielle, demandez conseil à votre médecin. Certaines d’entre elles sont contre-indiquées (grossesse, allaitement, enfant de moins de 6 ans, sujet épileptique ou asthmatique, antécédents de cancers hormono-dépendants, etc.)

Combien de temps puis-je diffuser une huile essentielle ?

Une expression connue dirait que « plus c’est long, plus c’est bon ». Cela ne s’applique pas à notre sujet ! En effet, on privilégiera une diffusion par cycles, de 10 à 15 minutes maximum, 3 fois par jour en prenant le soin de bien aérer la pièce.

En cas de sommeil agité, on pourra envisager la diffusion d’huiles essentielles 30 minutes avant le coucher.

On veillera aussi à respecter les dosages recommandés en consultant la notice de notre diffuseur/brumisateur. Une concentration trop forte en huiles essentielles pourrait, entre autres, provoquer une irritation des muqueuses.

Article précedent Article suivant